Energie ecolo
Publié le - 61 hits -

Recréer l’éclairage extérieur pour assurer une culture indoor

La réussite d’une culture indoor dans votre maison ou appartement s’explique tout simplement par le respect d’un seul principe : recréer toutes les conditions de l’extérieur en intérieur. Plus exactement, une plante nécessite une diversité de critères pour qu’elle puisse s’accroitre, se développer, se reproduire, fleurir et donner du fruit. Quelle que soit son espèce, une plante à l’état naturel a besoin de paramètres précis pour son bon développement.

Comment choisir son éclairage ?

Quand il s’agit de reproduire les conditions extérieures, il faut en premier lieu garder un éclairage qui ressemble à ce que vous voyez à l’extérieur. Le choix n’est pas facile, mais pour assurer les meilleures conditions, il suffit de suivre un guide pour culture indoor. Il est fondamental de choisir un éclairage. Avant de prendre la décision, il faut tenir compte quelques facteurs. Sachez que la LED commence à avoir sa place dans le monde horticole et devient de plus en plus performant et efficace.

Vous avez aussi les lampes HPS, c’est une lampe à vapeur de sodium et à forte pression. Elles assurent l’éclairage de vote culture indoor dans les bonnes conditions en permettant de diffuser les mêmes effets qu’une lumière naturelle. Les ampoules CFL ou Compact Fluorescent Lighting sont aussi performantes grâce à sa puissance jusqu’à 300 W. Avec un tel chiffre, elles restent économes sans augmenter votre facture d’énergie. La LED est devenue la meilleure alliée des cultivateurs indoor.

Les lampes HPS et les ampoules CFL

Les lampes HPS reproduisent idéalement la lumière naturelle et sont les plus demandées sur le marché pour la plantation en intérieur. Une lape HPS possède une durée de vie jusqu’à environ 9000 heures. Comme toute chose a son côté négatif, une lampe HPS est critiquée pour la température du tube qui atteint jusqu’à 1200 degrés. Sa consommation en énergie est aussi considérable. Par contre, si vous avez un budget limité, son prix est très intéressant.

Les ampoules CFL quant à elles sont moins gourmandes que la HPS et proposent un bon rapport qualité-prix. Elle a une durée de vie jusqu’à 15 000 heures. La LED pourtant peut durer jusqu’à 70 000 heures. La LED et la CFL émettent peu de chaleur et ne demandent pas de transformateur. Un réflecteur est toutefois recommandé. La CFL est meilleure pour un espace de plantation réduit.

La LED horticole, un éclairage incontournable

La LED horticole est aujourd’hui incontournable. Elle est le mode d’éclairage le plus prisé par les passionnés de culture indoor. Performante et économe, la lampe LED horticole produit une source de lumière proche du soleil. Elle garantit en effet une meilleure récolte. Seule bémol, c’est qu’elle coûte cher par rapport aux prix des CFL et HPS. Néanmoins, les économies bénéficiées après peuvent bien rentabiliser le prix.

Comme avantage, elle a une durée de vie très longue (70 000 heures) comparée aux autres. Elle émet une faible chaleur et très facile d’utilisation.

Les publications similaires de "Biocarburant"

  1. 14 Janv. 2019Le Peugeot 3008 en version hybride et plus écologique !362 hits
  2. 23 Nov. 2018Le ravalement d’un immeuble de copropriété à Paris : coûts et procédures637 hits